- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

vendredi 29 septembre 2017

Furieusement

Vous me troublez Madame. Puis-je vous avouer une envie, une furieuse envie de vous ? Vous êtes séduisante, attirante Madame. Et votre tenue à l'instant, vos seins offert dans vos dentelles rouges sont si beaux, si troublants. Je voudrais Madame les caresser, sentir leur douceur, non pas sur mes doigts mais sur mon sexe. Je voudrais Madame gouter ainsi à la douceur de vos seins, je voudrais que vous sentiez mon sexe ainsi durcir. Je voudrais Madame vos regard, lire dans vos yeux à cet instants, je voudrais votre sourire et savoir que votre sourire va s'entrouvrir pour accueillir mon sexe raide, vibrant de désir dans votre bouche. Je voudrais Madame vous dire à cet instant mon sexe dans votre bouche, mon regard dans le vôtre que je vous désire furieusement.
 
Extrait du Cycle des Désirs


Licence Creative Commons
Furieusement d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.


mercredi 27 septembre 2017

À propos d’une photo…

Une photo noir et blanc superbe, mais les photos de ce photographe sont toujours noir et blanc et superbes…
Vous êtes nue, debout, penchée en avant, vous regardez l’objectif, même si vos cheveux cachent l’un de vos yeux. Vos seins, vos superbes, somptueux seins sont voluptueusement offerts, mamelles de la louve romaine. Deux hommes nus, assis au sol, tête renversée en arrière vous tètent.
Trouble infini émanant de cette image détournée dans laquelle le désir, les désirs infinis s’expriment…

la photo de Laurent Benaim


Licence Creative Commons
À propos d’une photo… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 26 septembre 2017

Le bonheur c'est simple comme un coup de fil.

Ce soir ce que je commenterai n'est pas une nouvelle citation mais une publicité. J'espère que vous apprécierez cet effort pour varier quelque peu les plaisirs. Celles et ceux qui goutent régulièrement aux joies des transports en commun ont pu la voir sur les affiches dans le métro. Quant au titre, il restera sans aucun doute énigmatique pour les plus jeunes, mais comme chaque fois, je reste à votre disposition pour toute précision.
Le texte en est le suivant "Allo resto by Just it. C’est bon de commander."
Vous surprendrais-je en vous disant que j'ai pensé en premier à la mégalomanie mais au point déjà évoqué ci-dessus, à savoir non pas un effort cette fois mais une volonté de varier les plaisirs.


Licence Creative Commons
Le bonheur c'est simple comme un coup de fil. d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 19 septembre 2017

Chaude ?

Nous connaissons tous l'expression "chaude comme une baraque à frites." Je dois avouer que pour ma part, elle m'a toujours laissé sur ma faim, ce qui à propos de frites j'en conviens pourrait sembler  surprenant. Mais outre l'aspect culinaro-gastronomique, il faut avouer que cette expression manque de poésie.
J'ai donc apprécié une récente découverte dans un roman où le narrateur évoque une femme "qui me faisait toujours penser à une botte de paille dans l'attente d'une allumette."
N'est-ce pas ravissant, et n'oublions pas qu'une étincelle peut mettre le feu à la plaine !


Licence Creative Commons
Chaude ? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 18 septembre 2017

Précision utile…

Pour le cas où vous vous seriez posé la question, je vous précise que si j'ai été absent ou silencieux pendant quelques jours, bien que le mot silencieux soit in fine peu approprié pour évoquer une absence de production de textes écrits, ce n'est pas hélas parce qu'une charmante lectrice a voulu me convaincre du caractère erroné de la position exprimée dans mon billet du 5 septembre.
J'ai juste commencé quelques billets pour n'en finir aucun…


Licence Creative Commons
Précision utile… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mercredi 13 septembre 2017

Et plus…

Encore une fois direz-vous à juste titre je vais vous offrir une citation. Mais, cette fois-ci, avec une petite variante, je n'ai pas trouvé cette phrase dans une lecture mais je viens de l'entendre dans un film. Une jeune et charmante femme fais visiter son appartement et précise "La chambre d'amis deux places et plus si affinités."
N'est-ce pas une superbe présentation ?


Licence Creative Commons
Et plus… d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 11 septembre 2017

Faire connaissance

Faire connaissance, vaste programme, commet faisons-nous connaissance de l'autre, comment nous découvrons-nous mutuellement, à quel rythme ? A ces questions posées par toute nouvelle rencontre, chacun.e apporte des réponses au moins de manière empirique.  Vous ne serez pas étonné.e que je vous livre une réponse issue encore une fois de l'une de mes lectures "Nous nous comprenions très bien. Parfois cela va vite. Cette reconnaissance réciproque. Je veux dire. Delle était jolie, cheveux roux et lisses, yeux verts et joues roses. Elle était belle. Ce qui accélère parfois le processus. "
Avouez que cette remarque finale est terriblement vraie !

  
Licence Creative Commons
Faire connaissance d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 5 septembre 2017

Prise de risque ?

Que ne trouve-t-on sur Internet, un site nous apprend que selon une étude, brésilienne cette fois, certaines positions sexuelles peuvent être dangereuses pour la santé. Le site qui mentionne cette étude se contente toutefois de citer le top 5 des positions les plus dangereuses.
La position de l’Andromaque serait responsable de 50% des fractures péniennes, la position du missionnaire ne causerait que 21% des fractures péniennes.
La levrette présenterait un certain danger, près de 30% des fractures du pénis, en réentrant l'homme pouvant rater l'entrée du vagin, sans pour autant glisser dans le cul.
La position de l'équerre, au passage l'on révise son Kamasoutra, présente une risque similaire, mais là le ratage de l'entrée du vagin peut entrainer un choc entre le pénis et le meuble sur lequel madame est assise.
Et enfin, l’union suspendue, pour ma part à mon âge j'évite, là c'est à l'intérieur du vagin que le pénis peut se tordre ou se plier.
En résumé, ce n'est pas bandant du tout ce type d'information, encore un peu et cela m'ôterait toute envie.
Mais si une charmante lectrice voulait me convaincre du caractère erroné de cette position, je suis tout à fait disposé à approfondir ce point avec elle !


Licence Creative Commons
Prise de risque ? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 4 septembre 2017

Le charme discret de la nostalgie.

Encore une fois, une phrase glanée lors d'une lecture. C'est aussi parfois une bonne solution lorsque je suis en mal d'idée. Mais vous me pardonnerez je l'espère, la phrase est tellement belle. "Ce qui me plait en vous, m'a-t-elle dit en me regardant longuement, ce qui me plait en vous, je ne puis savoir pourquoi, ce sont mes souvenirs…"
La nostalgie n'est certes plus ce qu'elle était, mais qu'elle est belle ainsi.


Licence Creative Commons
Le charme discret de la nostalgie. d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International