- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

mercredi 31 janvier 2018

Écriture contrainte trente unième jour

Contrainte: espagnolette, gypaète, horizon, lapiez, messagerie,  photographie, talon aiguille, tétrapode, thermodynamique
280 caractères.


Elle saisit l'espagnolette, ouvre la fenêtre, un gypaète vole à l'horizon. "Vous me lapiez, envoyez-moi sur ma messagerie la photographie, celle où j'ai perdu un talon aiguille, et où vous êtes tel un tétrapode". La thermodynamique nous apprend que la température va vite grimper.
 
Licence Creative Commons

Écriture contrainte trente unième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Sonnet impudique: Pour une Ange perverse

Son sourire est celui d'un ange,
Son port de tête altier.
De son visage entier
Tous, toutes, chantent les louanges,

Gazouillant telles des mésanges
Pour marquer leur amitié.
Et l'on voudrait volontiers
Qu'ainsi jamais elle ne change

Imaginez-donc mon plaisir
Quand à genoux pour mieux saisir
De ses si douces mains ma bite

Elle se met sans renâcler,
Sur son visage me fait gicler,
Extase intense et subite.



Licence Creative Commons

Sonnet impudique: Pour une Ange perverse d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 30 janvier 2018

Écriture contrainte trentième jour

Contrainte: plaisir, désir, loisir, sire, sucette, musette, ravigoter, tirlipoter, astragale

Elle me déclara alors
"Cette quête de plaisir me plait Sir !
Jouons donc nos désirs aux dés Sir !
Tout à loisir, je veux subir votre loi Sir !
Soyez mon Sire, Sir !
Un mot de vous, et comme une sucette je suce cette queue que vous m'offrez
Emportez-moi dans votre musette je suis cette muse renversée de désir
Et pour vous ravigoter, ravie j'ai ôté ma culotte..."
Après une telle déclaration, croyez-vous que je me sois contenter de la tirlipoter ou de lui proposer de lire à quatre mains l'Astragale ?
 
Licence Creative Commons

Écriture contrainte trentième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 29 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-neuvième jour

Contrainte


Rita Renoir, Les rituels, 2018
Découvrez ici les créations de Rita Renoir

Après nos furieux ébats, elle se doucha. Dans un fauteuil je l'attendis, elle revint, ses beaux cheveux relevés sur la nuque, enveloppés d'une serviette. Elle ne portait rien d'autre, souriante elle s'assit sur le lit face à moi et entrepris de vernir les ongles de ses orteils. Était-elle troublée par mon regard, ou bien revivait-elle nos moments de furie érotique, un mouvement trop brusque, le vernis rougit les draps. Et je ne sais plus si je regardais cette tache rouge sur la literie ou, offert à mon regard par sa position, la belle couleur de son sexe source insatiable de plaisirs.

Licence Creative Commons

Écriture contrainte vingt-neuvième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Sonnet impudique: Pour une Princesse

Quel ne fut mon bonheur, au cours d'un bavardage
De découvrir vos mots, beaux tels une oraison,
Et les lire sans fin, à perdre la raison
Pour vous dévoiler dans un long effeuillage

Au long de vos écrits, ce fut un beau voyage
Qui me fit de plaisir tomber en pâmoison
Au fil de vos écrits, déchargés à foison
Si charmants, si tentants, que de désir j'enrage

En bref, vous me troublez et en érection
Je suis, rêvant de vous. Sans hésitation,
Écrivant, je bande pour vous belle Princesse

Et en main mon sexe, de désir érigé
Je saisis, pour vers vous, mon plaisir dirigé,
Sur votre corps si beau, éjaculer sans cesse.


Licence Creative Commons

Sonnet impudique: Pour une Princesse d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

dimanche 28 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-huitième jour

Contrainte: entrave, chuchotement, empreinte, sapide, cyprine, ventre, toison, morsure, ordre

Je l'invitai donc à explorer nos envies sans aucune entrave, chaine, contrainte, attache autre que celles que serviraient à pimenter nos jeux érotiques.
Elle fut vite liée, bâillonnée pour mieux s'offrir pour mieux jouir et que ses cris de plaisir ne soient plus qu'un long et superbe gémissement, chuchotement,, murmure, susurrement.
La fessée qu'elle reçut laissa une empreinte, marque, trace, signature sur son magnifique cul.
Je pus ainsi la déguster et en découvrir son goût sapide.
Sa cyprine, rosée, sève, eau coulait le long de ses cuisses ouvertes.
J'embrassai et lécher son bas-ventre, pubis, sexe, abricot.
Il était exempt de toute toison, crinière, fourrure, pilosité,
La dégustant intensément, je laissai quelques traces de morsure, crocs, dents, canines.
Nous jouîmes tous deux, je la contemplai, si belle, offerte, les cheveux en fatras, fouillis, enchevêtrement, dés-ordre.
Écriture contrainte

Licence Creative Commons

Écriture contrainte vingt-huitième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

samedi 27 janvier 2018

Mille !

Cent soixante mille neuf cent quatre-vingts mots,
Neuf cent soixante-seize mille six cent cinq caractères,
Sept ans, onze mois et dix-huit jours.
Mille texte publiés !


Licence Creative Commons

Mille ! d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte vingt-septième jour

Contrainte: invitation, calendrier, viking, astrolabe, souris, canon, iPhone, manteau, sac à dos

Après ces moments d'extase, j'aurais pu craindre que proposant une invitation, consultant son calendrier, telle un Viking son astrolabe, la jolie souris diablement canon ne refuse, se fiant à son iPhone et disparaisse après avoir enfilé manteau et pris sac à dos.
Mais ne furent ni sac à dos pris, ni manteau mis, ni iPhone consulté. Le canon ne tonna pas à mes oreilles, je souris, et sans consulter un astrolabe pour trouver ma route tel un guerrier viking, négligeant le calendrier, je lui lançais une invitation.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-septième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

vendredi 26 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-sixième jour

Contrainte: tolérance, exergue, consensuel, anachronique, plume, outrance, effluve, filigrane,  spéléologie

Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Et ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Et ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Faudrait-il mettre en exergue cette sodomie réciproque ? Ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Faudrait-il mettre en exergue cette sodomie réciproque ? Ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Faudrait-il mettre en exergue cette sodomie réciproque ? Ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Serait-ce anachronique de penser cette volonté partagée indispensable pour ces pratiques ? Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Faudrait-il mettre en exergue cette sodomie réciproque ? Ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Serait-ce anachronique de penser cette volonté partagée indispensable pour ces pratiques ? Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Faudrait-il mettre en exergue cette sodomie réciproque ? Ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Serait-ce anachronique de penser cette volonté partagée indispensable pour ces pratiques ? Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? Trouveriez-vous quelque outrance à ce partage des rôles ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.
Faudrait-il donc faire preuve d'une si grande tolérance pour ainsi se sodomiser l'un l'autre ? Faudrait-il mettre en exergue cette sodomie réciproque ? Ne suffit-il pas d'arriver sur ce point à un accord consensuel. Serait-ce anachronique de penser cette volonté partagée indispensable pour ces pratiques ? Ce jeu serait-il plus difficile à partager que celui consistant à se caresser mutuellement d'une plume ? Trouveriez-vous quelque outrance à ce partage des rôles ? À moins que vous imaginiez que ces jeux ne génèrent de terribles effluves. Mais peut-être faudrait-il lire là en filigrane un stéréotype de genre dans les jeux érotiques. Avouez au fond qu'il n'y a rien là de si extraordinaire, ce n'est pas comme, au fond, une première pénétration dans une grotte en spéléologie.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-sixième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

jeudi 25 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-cinquième jour

Contrainte : gloire, machin, réglisse, charlotte, ylang-ylang, clystère, mâchonner, palper
Lipogramme


Cette sodomie dont je parlais dans le texte écrit précédemment mena à la gloire de l'extase, ai-je déjà dit.
Ce n'était pas le machin banal, mais échange de plaisirs sodomites,
Sans consommer de réglisse,
Ni manger de charlotte, plaisirs bien vains en cet instant.
L'arôme de la crème servant à vaseliner ses fesses et les miennes était celle de cet arbre nommé ylang-ylang.
Je ne dirai pas si précédemment le clystère servit à elle, à moi,
Ni si elle, si moi était en train de manchonner l'oreille pendant la sodomie.
Mais elle, moi étions fort affairés à palper les fesses sodomisées !

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-cinquième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mercredi 24 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-quatrième jour

Contrainte: sérendipité, allégorie, notation, neuf, chicane(r), statu quo, colère, emporter
Mais quel est le nom de cette contrainte supplémentaire ?

Nier Sérendipité,
Aller à l'allégorie,
Non à notation.
Un feu neuf,
Ni chicane
Ou Statu quo.
Colère collée,
Emportée. Et top emporter tempo !


Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-quatrième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 23 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-troisième jour

Contrainte: peuple,  pénurie, contrainte, guetter, proposition, source, nouveau, envoyer, joie
En boule de neige fondante de mots

Peuple nos souvenirs érotiques, somptueuse sodomie de ce jour.
Pénurie de plaisir pendant nos ébats nombreux sans.
Contrainte aurait été inimaginable tant nous jouions.
Guetter les envies non exprimées encore.
Proposition toujours de pratiques intenses,
Source permanente de plaisir
Nouveau, seule idée
Envoyer jouissance
Joie

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-troisième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 22 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-deuxième jour

Contrainte: analement, attention, cri, écho, esprits, hypocrisie, imposture, interdit, intime
En boule de neige de mots


Analement
Attention, pénétration
Cri joyeux, douceur
Écho des désirs partagés
Esprits partageant totalement leurs envies
Hypocrisie totalement absente de ces désirs
Imposture à refuser de partager ce plaisir
Interdit mot exclu, tous les partages sont possibles
Intime jouissance par cette sodomie partagée tour à tour

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-deuxième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

dimanche 21 janvier 2018

Écriture contrainte vingt-unième jour

Contrainte: nougat, caduc, fumerolle, poinçonneur, rédhibitoire, phénoménologie, manivelle, méat, strapontin.
Acronyme

Nous Opérâmes Une Grande Activité Torride.
Chaque Action Devint Une Caresse
Filant Un Merveilleux Et Ravissant Orgasme Léger, Lubrique et Exquis,
Poursuivant Ou Inventant Nouvelles Caresses, Observant Nos nouveaux Et Ubuesques Rêves.
Réalisant Ensemble D'Homériques, Inouïs Batifolages, Inspirant Tous Originaux Intenses Rêveries Érotiques.
Puis Hautement Excitées Nous, Merveilleusement Erotisé·es, Naturellement Obsédé·es, Légèrement, Ostensiblement Grivois, Intensément Electrisé·es,
Mêlâmes Activement Nos Instincts Vicieux Et Les Lubriques Envies
Menèrent Énergiquement A Terribles
Superbes Tentations Réalisant Audacieusement Passionnant Orgasmes Naturellement Tendres, Indubitablement Nécessaires.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingt-unième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

samedi 20 janvier 2018

Écriture contrainte vingtième jour

Contrainte: pâtes, volupté, extase, tendresse, créativité, rondeurs, baisers, fougue, secret
 

Quand nous eûmes dégusté cette absinthe, nous eûmes envie de pâtes, après ces instants de volupté d'extase et de jouissance.
Nous décidâmes d'y joindre la volupté de belles tomates et de basilic pour que ces goûts mélangés nous mènent à l'extase gastronomique avec cette préparation cuisinée avec tendresse.
L'extase fut d'autant plus intense que, pendant que nous nous régalions, nous nous caressions avec tendresse en nous félicitant de notre créativité culinaire.
Notre tendresse qui avait été mise au service de notre créativité nous avait amenés avec bonheur à choisir des tomates pour leurs belles rondeurs.
Mais notre créativité, stimulée par ses rondeurs, nous détourna de la cuisine pour nous attirer vers de voluptueux baisers.
Et je dois avouer que ses somptueuses rondeurs nous amenèrent à des baisers prodigués avec fougue.
Ces baisers nous conduisirent avec fougue à un plaisir secret.
La fougue dont nous fîmes preuve dans le secret de son alcôve nous épuisa, nous donnant une envie irrésistible de pâtes.
Mais je ne vous livrerai pas ici le secret de la préparation des pâtes qui nous conduisirent à la volupté.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte vingtième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

vendredi 19 janvier 2018

Écriture contrainte dix-neuvième jour

Contrainte: déserter, lisière, falaise, zodiaque, indifférent, ondine, lame, réponse, sinueux.

Nullement je ne veux ce récit déserter,
Pour partir au soleil et boire au désert thé
Ou dans une forêt près la lisière,
Là où avec bonheur, j'ai vu les lys hier
Ou alors m'isoler en haut de falaise,
Dans la grande maison, tout près des ifs à l'aise
Là où j'étudierais enfin le zodiaque,
Pour prendre le large dans un vert zodiac.
Si l'un ou l'autre choix me paraît indifférent,
Ce vieux maréchal et que l'on dit ferrant
J'aimerais aussi voir, et la séduisante ondine
Aux longs cheveux dorés, belle avec qui on dîne
Séduisante au regard tranchant comme une lame,
Qui vous vrille le cœur qui vous transperce l'âme.
Ne naît de tout cela nul début de réponse,
Les mains étant lavées ainsi que dirait Ponce
Pilate, en son palais, aux détours sinueux.
Et enfin se finit ce discours si noueux


Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte dix-neuvième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Création littéraire

Le titre l'indique clairement, pour une fois, le sujet que je vais aborder ici est un sujet éventé dont l'on nous rebat les oreilles depuis des siècles. Selon Boileau ce serait une question de travail "Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage. / Polissez-le sans cesse et le repolissez ; / Ajoutez quelquefois, et souvent effacez." Musset lui implore sa muse "Est-ce toi dont la voix m'appelle, / Ô ma pauvre Muse ! Est-ce toi ?" Et moi dans tout ça, comment vais-je arriver à tenter d'écrire encore ? C'est une question que je me posais trop souvent jusqu'à ce que je découvre un auteur qui aborde lui aussi cette question, mais sur un mode très personnel " J'ai besoin d'un nouveau crayon. J'ai aussi besoin d'une femme. Plus j'écris, plus ma bite me démange. Mon besoin de sexe est directement lié à ma puissance créatrice, à la fois en mon génie artistique."
En quelque sorte le conseil serait "Vingt fois sur le métier remettez votre Muse/ Polissonnez-la sans cesse et la repolissonnez !"

Licence Creative Commons
Une soirée privée d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

jeudi 18 janvier 2018

Une belle….

À jouer sans cesse sur les mots et avec les contraintes d'écriture je ne voudrais pas oublier de poursuivre l'écriture de mon blog, de vous offrir des citations affreusement détournées, d'écrire des textes dont personne ne saura jamais, ni même moi, s'ils sont vraisemblablement faux ou faussement vrais.
Aujourd'hui donc j'ai intensément travaillé à l'écriture contrainte, et après cela je veux évoquer une amie, une belle et douce amie.
Sa peau est douce, ses seins sont somptueux et si doux sous la caresse, son cul est une pure merveille. Elle est terriblement sensuelle, intensément sexuelle. Sa bouche est chaude et son sexe a la suavité d'une mangue.
Mais ce qui m'a séduit, troublé, tenté, affolé chez elle, ce sont ses mots.


Licence Creative Commons
Une belle…. d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte dix-huitième jour

Contrainte: vertige, nitescence, quai, éclore, saule-pleureur, poindre, absinthe, ensorceler, tweed

Après une longue et fructueuse réflexion, je suis arrivé à la conclusion que, même pris de vertige, devant les contraintes à venir je poursuivrai mon ouvrage.
Pour évoquer la belle dame du bord de l'océan je n'ai  trouvé mieux que des empruntés à Sainte-Beuve: " Ses yeux se mouillent aisément avant le plaisir; ils étincellent et s'enduisent d'une vague nitescence."
Avec un tel regard, nous ne pouvions rester à quai et nous embarquâmes donc sur l'océan de nos désirs.
Nous avons cherché, nous stimulants tous nos sens en tous sens, à faire éclore la plus belle ou la pire de nos envies, et peut-être était-ce la même.
Elle se pencha vers moi, ses longs cheveux pendaient comme les branches d'un saule-pleureur.
Elle me dit qu'une idée venait de poindre dans son esprit.
Elle se leva d'un bond et revint très vite avec une bouteille d'absinthe, sa fontaine, sa cuillère,  du sucre et des verres.
Quoi de mieux en effet que la fée verte pour nous ensorceler.
Et nous la dégustâmes confortablement sur une pièce de tweed.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte dix-huitième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mercredi 17 janvier 2018

Écriture contrainte dix-septième jour

Contrainte: bastille, grève, branchage, montagne, turquoise, pâmoison, capharnaüm, solstice, candide

À trop jouer avec les mots et les contraintes pour dire ce récit, je finirais par m'enfermer moi-même dans les geôles textuelles, à me jeter à la Bastille des mots.
Devrais-je pour éviter un tel risque engager dès aujourd'hui une action énergique de protestation et me mettre en grève ?
Dois-je préciser que je n'évoque pas là l'idée de faire l'école ou l'écriture buissonnière, de me cacher, blottir dans quelque buisson, derrière les fourrés, dans les branchages ?
Je pourrais aussi quitter le monde et tel un anachorète renoncer aux réseaux sociaux et me réfugier dans la montagne.
Je pourrais aussi me réfugier sur une île au milieu d'une mer turquoise.
Mais, vous l'avez compris j'aime tant ces jeux de mots, j'en tombe en pâmoison, et je ne saurais m'en passer.
Cependant je continuerai à chercher, à tenter de dénicher de nouvelles contraintes supplémentaires dans ce gigantesque capharnaüm d'idées qu'est mon cerveau.
J'espère trouver sans devoir attendre que le soleil m'éclaire de sa lumière au solstice d'été ?
Mais peut-être est-ce là un espoir vain, et suis-je trop candide !

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte dix-septième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte seizième jour

Contrainte: train, lampion, blouson, pianissimo, matriarcal, zigoto, corps, confusion, floral

Intense fut ce plaisir après lequel, nous étions en train de nous reposer.
Reposer nos corps, le regard dans le vague, la tête sous les lampions éteints de la fête.
Fête finie, et mon blouson, si j'en avais porté un, gisait quelque part au sol.
Sol sur lequel nous nous frôlions pianissimo à fleur de peau.
Peau si douce que l'idée de lui faire un discours sur l'intérêt du régime matriarcal eut été absurde.
Absurde de passer ainsi pour un drôle de zigoto en faisant des exposés.
Exposés, nos corps attendaient d'autres extases.
Extases que nous espérions dans une totale confusion des sens à venir.
Venir au bout de la jouissance en assemblant les fleurs de nos désirs dans un bouquet floral intense.
 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte seizième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mardi 16 janvier 2018

Écriture contrainte quinzième jour

Contrainte: joli·e, olibrius, savourer, obéissant, saphir, irisé , horizon, larmoyant, adorer.

Joli était son sexe offert à la caresse de ma langue.
Olibrius aurais-je été si je ne l'avais dégusté.
Savourer son sexe devint ma seule préoccupation.
Obéissant à ses désirs, je le léchais lentement, longuement.
Saphir, émeraude, nulle pierre n'aurait été plus belle offrande que son sexe dévoilé.
Irisé par la lumière du soir, il me captivait.
Horizon unique de notre désir, je ne voyais que lui,
Larmoyant des gouttes de plaisir le long des lèvres.
Adorer la mener ainsi au plaisir fut une jouissance.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte quinzième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Une soirée privée

Avec un tel titre j'en vois déjà qui se pourlèchent les babines. J'étais donc invitée à une soirée privée dans un superbe local ancien avec structure métallique apparente. Nous étions accueillies par deux charmantes et ravissantes dames, dont la longueur des jambes n'avait d'égale que la hauteur des talons, mais inversement proportionnelle à la longueur de la jupe. Près du vestiaire était disposé un panneau d'affichage portant la mention plug and live… Ce fut une soirée fort intéressante !
Peut-être ai-je omis de vous préciser que c'était une soirée très officielle de présentation de projets architecturaux et urbains.


Licence Creative Commons
Une soirée privée d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte quatorzième jour

Contrainte: censure, nocturne, tiroir, cheville, lire, voiture, politesse, compter, dessert

Nous explorâmes pendant cette partie de la nuit nos désirs en tous sens sans aucune censure nocturne.
Pendant cette pause entre deux plaisirs, nous explorâmes les envies à réaliser de manière diurne ou nocturne, fouillant à tour de rôle dans le tiroir à fantasmes de l'autre.
Nous avons joué avec les plaisirs, les envies en jouant sans fin, les composant et les recomposant, créant des fantasmes à tiroir, cherchant l'envie qui se cheville au corps.
Nos recherches de plaisir s'accompagnèrent de la couverte de nos corps, du haut de la tête aux orteils, en passant bien sur la cheville, nous avons appris à la lire la géographie de nos désirs sur nos corps.
Nous décidâmes même d'écrire nos plus jolies envies pour ensuite les lire et rêver à ces moments, nous imaginions déjà ces lectures dans les endroits y compris les plus banals, à la terrasse d'un café, dans une voiture ou autre.
Nous construisîmes des scénarios divers à jouer, dont une rencontre dans un TGV où nous nous comporterions comme des inconnus se rencontrant pour la première fois dans la voiture-bar, et dont les modalités d'approche seraient délicieusement surannées et teintées d'une politesse extrême.
Dans ce jeu de construction de fantasmes, nous ne cherchions nullement à nous brûler la politesse, bien au contraire et savions pouvoir en permanence compter l'un sur l'autre, dans tous les sens du terme, pour rebondir sans cesse vers de nouvelles folies.
Nous n'avons nullement cherché à répertorier ou compter les très nombreuses versions de nos folies, à chaque nouvelle idée nous pensions être arrivé·es au bout de nos désirs au dessert du repas de nos folies.
Mais tous ces mots, tous ces désirs, toutes ces folies échangé·es éveillèrent en nous des envies charnelles. Je la caressai donc de la langue, dégustant son sexe comme un merveilleux dessert. Dégustation que je vous narrerai sans la moindre censure ni contrainte.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte quatorzième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 15 janvier 2018

Un attachement

Le titre du billet encore une fois pourrait prêter à confusion, je précise donc qu'il ne sera nullement question ici de liens, bondage, shibari mais de liens attachant deux personnes l'une à l'autre. Je ne vous ferai pas plus d'exposé théorique. Je veux juste vous offrir une citation, une déclaration tirée d'un roman. " Je ne quitterai pas un tel ami aussi dépravé qu'il est tendre."
N'est-ce pas une merveilleuse déclaration d'attachement ?

Licence Creative Commons
Un attachement d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte treizième jour

Contrainte : footing campagne gâterie caleçon cuisse glande fromage mur tête

Ce fut un moment magique, nous n’en fîmes qu’à notre tête, tête contre tête, en tête à tête voire en tête à queue.
Nous étions mûrs pour explorer nos désirs sans jamais nous sentir au pied du mur, mais en jouant dos au mur pour mieux s’étreindre.
Nous jouâmes sans fin et même entre la poire et le fromage.
Je découvris son corps du bout des doigts, du bout de la langue, elle fit de même, nos mots n’étaient plus que des envies exprimées "caresse !" lèche !". Ainsi lorsqu’elle se courba pour du bout des lèvres caresser mon sexe, cherchant mon gland, je ne formulai qu'un " glande !" Vous l'avez noté, c'est là l'impératif du verbe glander qui signifie ramasses des glands.
Je découvris donc le grain et le goût de sa peau ma langue caressant sa cuisse.
J'étais nu offert à ses caresses, mon caleçon gisait au sol.
Dois-je vous raconter la gâterie qu'elle me fit alors de sa bouche gourmande ?
Le désir vous mit en délire et nous battîmes la campagne.
Nos jeux ne s'arrêtèrent que lorsque nous fûmes épuisés comme après un long footing.
 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte treizième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte douzième jour

Contrainte: océan, statue, armure,  parjure, amour, mélancolie, bal, Transnistrie, orphéon

C'est ainsi après tous ces mots échangés que je l'enlaçais au bord de l'océan, ne cherchant à être bienséant mes mains sur son séant.
Ses fesses, sais-tu, étaient dignes d'une statue, le crois-tu ?
Sans parjure, elle avait la carrure, l'allure, la stature d'une guerrière revêtue de son armure de dentelles, créature en porte-jarretelles.
Elle ne dit pas amour mais accours autour de mes atours mis à jour.
N'avaient pas encore fleuri les ancolies, fussent-elles de Mongolie, et sans mélancolie mais avec folie nous nous enlaçâmes.
Enlacés, nous avons tournoyé et ce fut loin du val, sans mal un vrai bal.
Et au rythme de la batterie, sans blablaterie, nous nous fîmes quelques gâteries loin de la Transinistrie.
Nous n'eûmes donc à marquer la mesure en tapant sur un bouthéon, nous nous contentâmes de suivre le son de l'accordéon, du bandonéon, de l'orphéon, loin des néons et tout près du royaume de Poséidon.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte douzième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

dimanche 14 janvier 2018

Écrire ou pas des textes érotiques ?

Je m'interroge souvent sur l'utilité de continuer à écrire, et plus souvent encore peut-être sur la pertinence d'écrire des textes érotiques. J'ai souvent demandé à quelque lecteur ou lectrice son opinion sur le sujet. Je dois reconnaître avoir reçu sur ce point la plus belle réponse, même si elle ne m'éclaire nullement sur l'écriture en tout cas. " Je ne suis pas lectrice de textes érotiques, sur ce sujet je suis plutôt actrice…" Peut-être devrais-je poursuivre l'écriture de textes érotiques, de scénarios en l'occurrence !


Licence Creative Commons
Écrire ou pas des textes érotiques ? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte onzième jour

Contrainte: forêt, bleu, doudou, animal, Mario, feu, maman, crayon, bonbon

Si nous avions été des enfants, j'aurais pu lui raconter l'histoire suivante.
L'histoire commence un matin, un petit garçon part se promener, il fait beau, c'est l'été. La campagne est belle. Le soleil brille, il fait terriblement chaud, et le petit garçon cherche de la fraîcheur. Il marche le long du ruisseau et petit à petit s'approche de la grande forêt.
Il s'enfonce sous les arbres lentement. Le sentier devient plus étroit, le feuillage plus touffu. Le soleil est caché peu à peu par les feuilles, et le petit garçon ne voit plus le bleu du ciel. Il avance quand même encore.
Les buissons sont plus épais, le petit garçon ne sent perdu, il est un peu inquiet, il se sent seul, et il regrette d'être parti ainsi, seul sans même son doudou dans cette sombre forêt.
Il essaye de ne pas avoir peur, de se rassurer. Il tente de faire demi-tour, pour retrouver son chemin. Il veut sortir de cette forêt et retrouver le soleil. Il entend alors un cri, il ne sait ce que c'est mais pense que c'est un animal.
Il a un peu peur, il essaye de courir, ne sait plus dans quel sens partir. Il aimerait bien être comme Mario et trouver un champignon qui lui donne des pouvoirs.
Il court, zigzague entre les buissons, en perd son souffle, ne sait plus où il va, a l'impression d'être suivi. Il n'en peut plus, a les joues en feu. Il entend un cri derrière lui.
Quelque chose le saisit par l'épaule. Il hurle. Ferme les yeux. Et entend une voix qu'il connaît si bien, la voix de sa maman.
" Pourquoi cours-tu ainsi ? Il se jette dans ses bras. Elle lui sourit et lui tend une boîte en l'ouvrant "Tu étais sorti pour dessiner, prends donc un crayon. Il est content, rassuré.
En fait la forêt n'était pas si grande ils sont tout près de la maison. Il va pouvoir rentrer chez lui et manger un bonbon.

Mais nous avions grandi et avions d'autres jeux, j'aurais pu lui raconter cette autre histoire.
L'histoire commence un matin, une jeune femme part se promener, il fait beau, c'est l'été. La campagne est belle. Le soleil brille, il fait terriblement chaud, et la jeune femme cherche de la fraîcheur. Elle marche le long du ruisseau et petit à petit s'approche de la grande forêt.
Elle s'enfonce sous les arbres lentement. Le sentier devient plus étroit, le feuillage plus touffu. Le soleil est caché peu à peu par les feuilles, et la femme ne voit plus le bleu du ciel. Elle avance quand même encore.
Les buissons sont plus épais, la femme ne sent perdue, elle aime cette sensation, elle se sent seule, et elle est heureuse d'être partie ainsi seule sans même son doudou ni même sa culotte sous sa jupe dans cette sombre forêt.
Elle est troublée dans cette forêt, elle a une envie furieuse, elle aimerait perdre son chemin, se perdre, ne plus faire demi-tour, s'enfoncer tout au fond de la forêt. Elle entend un bruit, elle espère que c'est un homme, un homme des bois, homme et animal à la fois.
Elle se dirige vers le bruit, troublée, excitée. Elle glisse sa main sous sa jupe. Elle est brûlante de désir, elle se sent en feu.
Elle aperçoit une silhouette, s'approche de l'homme, indécente. Il la regarde, tends ses mains vers elle. Elle lui sourit " J'ai envie, pas envie de baiser comme papa maman, envie de me faire salement défoncer !"
Il n'hésite pas un instant, baisse son pantalon. " Prends-moi dans ta bouche, suce-moi le crayon !"
Elle le prend à pleine bouche, elle déguste son sexe raide de désir, elle savoure son gland comme l'on savoure un doux bonbon.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte onzième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

samedi 13 janvier 2018

Un si beau tourbillon !

La bonne nouvelle de ce début d'année, il faut bien qu'il y en ait une, c'est que j'écris un peu petit peu plus, à défaut d'écrire mieux. Mais à écrire plus, je n'en continue pas moins à lire, jamais assez cependant. Vous ne serez donc pas étonné que je vous offre maintenant une citation "La grande, grande paix du lit conjugal, après le tourbillon effréné du divan saphique."
Je l'ai trouvé absolument charmante, ne trouvez-vous pas ? Et pour éviter toute confusion, je vous précise que ce texte est issu d'un roman dont l'action se situe juste après la Première Guerre mondiale.


Licence Creative Commons
Un si beau tourbillon ! d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte dixième jour

Contrainte: velours, profane, sacrer, balançoire, chrysalide, glucide, hérisser, débonnaire, gallinacé

Je n'aurais osé lui conter à ce moment-là cette histoire pleine d'approximation.
Manquant d'énergie et gros, veule lourd, un enseignant d'histoire ignare, un prof âne range sa craie avant de partir pour un bal en soir-ée. Linguiste, il étudie les cris et actuellement deux types de cris pas propres il s'est spécialisé dans des cris salis, deux avec ses amis Sid et Éric. Mais sur ce sujet s'il est en peu envasé, dans la glu Sid, Éric sait. Mais ils sont tous deux des bons hères, qui à défaut d'étudier les poules, se penchent sur l'étude du lin qui les lasse. Il leur dit donc, les gars lin assez.
 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte dixième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

mercredi 10 janvier 2018

Écriture contrainte neuvième jour

Contrainte: semences, Œdipe, cavalier, saxophone, moiteur, érudit, architecture, stéréotypé, citron.

Il serait cavalier de prétendre que ce sont mes vers qui la séduisirent.
Ce texte, que j'ai bafouillé plus que déclamé tant j'étais ému, était assurément trop stéréotypé pour l'emballer. Je précise que dans cet emploi, ce verbe signifie transporter d'admiration.
Il est certain qui si la belle n'avait été sensible qu'à la beauté de la poésie, un autre plus érudit que moi l'eut séduite sans peine.
Je n'eus donc pas à étaler ma culture wikipédiane diraient les mauvaises langues, à tenter de la subjuguer en récitant quelque chant de l'Odyssée, ou les dissertations sur les Jeux olympiques de Pindare, voire l'éblouir avec la devinette posée par le Sphinx à quelque passant, devinette quelque peu éculée, il faut en convenir. Je ne fis pas non plus l'éloge de sa demeure, ne louais pas en termes techniques son aménagement ni son architecture.
J'ai cherché des mots qui pouvaient la toucher, des mots susceptibles de faire naître des envies en elle, d'être des semences de désir.
J'ai courtisé éhontément, sans aucun complexe, la belle qui n'avait pas l'âge requis pour convoquer ici Œdipe.
Pour la faire rire, j'ai même chanté. Mon oncle m'a dit : "La chanson, de deux choses l'une : ou tu chantes juste ou tu chantes Bobby Lapointe, moi, j'ai pas tellement de choix, je chante Bobby Lapointe. Je lui ai chanté Aragon et Castille, une chanson très connue. Elle commence ainsi "Au pays daga d'Aragon. Il y'avait. Tugud' une fill' qui aimait les glac's au citron et vanille... Au pays degue de Castill'. Il y'avait tegued' un garçon qui vendait des glaces vanill' et citron."
Elle partit d'un immense éclat de rire qui sonne comme un solo de saxophone dans le soir.
Elle m'ouvrit les bras et nous nous enlaçâmes dans la moiteur du soir.
 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte neuvième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte huitième jour

Contrainte: autrefois, présent, rigolade, vent, bien, héritier, comparer, boucan, question

Autrefois, et je vous l'ai écrit, je n'aurais pas imaginé un instant pouvoir en vers m'adresser à la belle inconnue.
Et voilà qu'à présent je vous ai livré ces vers de mirliton qui, à défaut de la faire succomber sous mon charme, réussirent à la faire sourire.
Vaste rigolade que ces vers, direz-vous. Mais essayez donc de rimer tout en contemplant, et désirant une belle inconnue qui est face à vous.
Si le vent les avait emportés, leur disparition n'aurait pas été une perte incommensurable pour la littérature mondiale.
Mais à défaut d'être écrits selon les canons de la poésie classique, ils furent bien accueillis par leur destinataire.
Les déclamant, tout en étant lucide sur leur piètre qualité poétique, je me sentais héritier des trouvères chantant la beauté de leur Dame.
Si vous souhaitez cependant approfondir cette image et comparer ma démarche à celle des trouvères, je vous précise que mon attirante pour la Dame de mes pensées de ce soir-là n'était nullement platonique, bien loin de là.
Mes vers donc, je confirme, ne firent pas grand bruit, aucun boucan, dans le monde des lettres, mais ce n'était point cela le but visé.
Et si encore quelque lectrice ou lecteur pouvait se demander quel était donc mon but, je répondrai volontiers à toute question.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte huitième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

lundi 8 janvier 2018

Une belle déclaration

Les déclarations sont parfois belles, furieusement belles. Nous avons toutes, tous en tête une déclaration en musique. Les mots écrits sont faits pour être lus, relus, écoutés, réécoutés sans cesse. Permettez-moi donc de vous proposer aujourd'hui une déclaration venant de Russie, une très belle déclaration "Alliocha, tes mains sont si fermes, tes hanches sont si chaudes sur mes jambes, que je m'ouvre à toi mon amour ! Et quel que soit le nombre de fois où nous nous sommes aimés jusque-là ; je retiens mon souffle quand tu entres en moi en gémissant-soupirant-criant, allumant avec ton flambeau un brasier grondant, aveuglant, heureux."


Licence Creative Commons
Une belle déclaration d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte septième jour

Contrainte: couler sable frisson songe valser nacré voluptueux douceur claque

Pour vous belle inconnue, je veux faire couler
Tels des grains de sable, sans me faire blackbouler
Des mots fous, doux et forts, qui j'espère le frisson
Susciteront en songe, en étant polissons.
Je voudrais vous prendre et vous faire valser
Dans un écrin nacré, afin de propulser
Votre esprit, votre corps, dans un voluptueux,
Beau désir de douceur, désir impétueux.

Ici nulle claque, symbole d'échec.

 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte septième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Tout simplement !

"Il faut que je prenne un jeune homme ou une jeune femme, mais j'hésite, les deux ont leurs avantages. Souvent les femmes préfèrent un jeune homme et les hommes une jeune femme…"
Vu la teneur des propos l'on pourrait se demander dans quel cadre ils ont été prononcés, d'autant plus que cette femme conclut par " Je monte facilement en température."
Cessez d'imaginer de belles obscénités, ce sont tout simplement des propos tenus dans une boutique à l'approche des fêtes dont la propriétaire évoquait la nécessité de se faire aider pour la vente. Et pour conclure elle justifiait l'entrebâillement de la porte par la température élevée dans sa boutique. Tout simplement !

Licence Creative Commons
Tout simplement ! d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

dimanche 7 janvier 2018

Écriture contrainte sixième jour

Contrainte: vert prisme miroir lien échéance désuet théâtre nonchalant canne

Même si cela peut paraître désuet, j'ai la faiblesse de penser que ce sont, à ce moment-là, mes mots qui l’ont séduite.
Ne pensez pas pour autant que j'ai fait un show comme sur une scène de théâtre déclamant mon texte pendant des heures.
Je fus plus sobre que cela, je ne paradai pas devant sa cheminée en frac, gants blancs, haut de forme et canne, cela aurait été incongru.
J'ose espérer que vous ne m'avez pas imaginé ainsi, sauf à lire mes mots, à me regarder à travers un étrange prisme. Mais je vous laisse libre cours à votre imagination.
Je reviens à mon récit, l'échéance approche et je dois avancer et vous dire quels furent les mots que nous avons échangés, les mots qui furent le début d'un superbe moment. Ce sont les mots qui nous font basculer, comme Alice, de l'autre côté du miroir.
Je ne voudrais pas que vous me jugiez trop nonchalant dans ma démarche d'écriture, dans ma démarche vis-à-vis de la belle.
Par contre, il faut en convenir, mon récit peut sembler confus, désordonné. Il semble ne pas suivre son cours librement, comme si des contraintes extérieures le détournaient sans cesse de son lit. Mais une lecture attentive laisse transparaitre une trame, un fil à défaut d'un lien entre les différents éléments.
Les mots de ce jour-là, j'aurais voulu les lui réciter en vers, mais ce n'était pas l'objet, je n'ai pas encore assez travaillé mon style, je ne suis pas encore mûr pour cela, encore un peu vert.
 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte sixième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte cinquième jour

Contrainte: bûche, crème, défenestrer, Neptune, foutre, baguette, bulle, sèche, ancre

Hésitant, je la regardai s'approcher de cette maison. Elle se retourna. Foutre dieu ! Que son sourire était beau.
J'y lus une si belle invitation, et la suivis. Que risquai-je ? Au pire je me serai fait défenestrer par quelque cerbère.
Mais point de cerbère, dans cette demeure sise tout près du royaume de Neptune, simplement la belle inconnue et moi.
Tout respirait la volupté dans cette vaste pièce aux murs couleur crème.
L'inconnue était face à moi, tournant le dos à une vaste cheminée dans laquelle une bûche crépitait.
Sur le moment je ne sus que lui dire, ma faconde était tarie, mon éloquence sèche.
J'aurais souhaité l'éblouir, que mes mots s'envolent comme des bulles de plaisir vers elle. Je tendais donc quelques mots qui me parurent bien fades.
Je lui déclarai qu'il serait si doux de jeter l'ancre quelques instants au moins dans sa crique et de profiter de sa beauté.
Elle eut la bonté de sourire à mes mots, ce fut comme si d'un coup de baguette magique elle m'avait donné une aisance verbale que je n'avais jamais alors connue.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte cinquième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

samedi 6 janvier 2018

Tribologue

Le tribologue, bien évidemment, est un spécialiste de tribologie. Vous êtes donc beaucoup mieux renseigné•es sur l'objet de ce billet. La tribologie est la science du frottement et de la lubrification, vous avez fort bien lu. Il est possible de réaliser un master, voire un doctorat en lubrification !
Je dois avouer connaître quelques charmantes personnes qui sans avoir obtenu quelque diplôme que ce soit, ont d'excellentes aptitudes en matière de lubrification de manière à permettre un glissement avec un frottement idéal !
La liste de ces charmantes tribologues ne sera pas publiée sur mon blog !


Licence Creative Commons
Tribologue d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte quatrième jour

Une contrainte mijotée par un bourguignon
Contrainte:  Rose, airain, ciel, cicatrices, lys, éphémère, genoux, dalle, cape

Sous un ciel gris, je me promenais le long de la plage, certain de trouver une belle.
Au loin l'on entendait tinter la cloche d'airain qui annonçait la fin du jour.
Les chemins étaient vides, les murs nus dépouillés par l'hiver des roses trémières qui les colorent l'été durant.
Elles poussent partout ici, jusque dans les cicatrices aux pieds des vieux murs.
J'entraperçus soudain une silhouette à l'angle d'un vieux mur, je la suivis, elle se retourna un instant et sous la cape je la reconnus.
À chaque pas, elle dévoilait ses jambes revêtues de bottes montant haut au-dessus du genou.
C'était la belle croisée le matin même, rencontre éphémère, le temps de sourires échangés.
Son regard fut une invitation à la suivre, à m'engager derrière elle dans cette cour pavée de dalles.
Elle avança vers la maison dont les abords étaient ornés de lys en pleine floraison.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte quatrième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

vendredi 5 janvier 2018

Fibules

Une fibule, est-il utile de le rappeler, est une agrafe, le plus souvent en métal, servant à fixer les extrémités d'un vêtement. Vous n'en avez jamais portées ? Vos amies n'en portent pas ? C'est relativement normal, depuis la fin du Moyen Âge les fibules sont peu portées. Vous pourriez donc penser que ce billet n'a aucun intérêt, si ce n'est historique. Vous avez sans aucun doute raison. Mais La vision du port de la fibule a évolué de manière fort intéressante en ce qui concerne les femmes vikings. En effet pendant longtemps l'on a pensé, enfin les spécialistes ont pensé que les fibules étaient portées très haut au niveau de l'épaule, tenue très sage, très chaste. Mais des travaux récents ont montré que les femmes vikings avaient un autre rapport au corps moins strict, plus libre. Les fibules étaient portées bien en vue, sur la poitrine, le milieu de l'agrafe sur le téton. N'est-ce pas là un bijou terriblement suggestif ? Les concepteurs actuels de bijoux devraient s'inspirer des femmes vikings, ne trouvez-vous pas ?


Licence Creative Commons
Fibules d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte troisième jour

Contraintes: Onirisme, obsolescence, olisbos, baroque, lessiveuse, prolétaire, cyclo-rameur, rémoulade, compétitif

Certains ne manqueront pas de noter l'obsolescence de mon approche, que me chaut ce persiflage !
Croyez-vous que pour espérer que mon mode de séduction soit présumé compétitif j'aille jouer dans la cour des culturistes et que j'exhibe ma musculature, voire mes attributs sur la plage ?
Déjà petit, je préférais aux plaisirs du cyclo-rameur les longues discussions avec ma tendre cousine. Et aujourd'hui je goûte toujours autant le plaisir des mots lus, écrits, échangés, entrecroisés. Mais ne croyez pas que je dédaigne pour autant les plaisirs plus physiques.
J'aimais, et j'aime toujours rêver, et m'envoler dans mon onirisme délirant, croisant plaisir et mots en créant et recréant de belles et indécentes histoires.
Je suis certain que vous imaginez déjà des jeux érotiques fantasmagoriques. Mais dans ces envolées une question se pose vite, outre bien sûr la question du nombre de participants, celle de l'utilisation rationnelle, bien sûr, des jouets sexuels, godemichés, plugs et autres olisbos.
L'autre option étant de ne recourir à aucun objet. Ce que ce bon vieux Karl résumerait sans aucun doute entre une option capitaliste consistant à utiliser un objet provenant d'une accumulation primitive de capital et une option n'utilisant que sa simple "force de travail" sensuelle, sexuelle, en quelque sorte une option prolétaire.
J'en conviens, cette explication peut sembler manquer de clarté. Si, ayant lu cela, vous avez la désagréable impression que votre cerveau s'est noyé dans une lessiveuse, n'hésitez pas à me contacter pour plus d'explications.
Mais j'en reviens enfin à ma quête d'une belle que j'espère inviter. J'ai déjà repéré au bord de l'océan un restaurant pour débuter cette belle soirée, un restaurant proposant un fabuleux plateau de fruits de mer, huîtres, palourdes, couteaux, amandes de mer, bulots, bigorneaux, moules d'Espagne, tourteau, le tout servi avec beurre demi-sel citron, vinaigre aux échalotes, mayonnaise et rémoulade.
 
Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte troisième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Irène

Parfois la lecture d'une simple phrase ouvre des perspectives, des tiroirs. Ce fut le cas très récemment avec une phrase qui pourrait sembler un peu banale "Il se réveilla avec le goût du con d'Irène dans la bouche." Je ne vous détaillerais pas qui était Irène ni leur activité nocturne, la phrase est assez explicite sur ce point.
Même si cette phrase a une résonance particulière pour moi, le con d'Irène est une référence connue de récit érotique écrit par un auteur célèbre qui ne l'a pas signé. Pour moi cette phrase, ce récit a une saveur particulière. Il y a quelques années, j'avais rencontré une femme portant le joli prénom d'Irène. Je lui avais offert fort logiquement cet ouvrage. Elle m'en avait fait une superbe lecture, longue et entrecoupée de gémissements divers. Pendant qu'elle lisait ainsi le Con d'Irène, je dégustais longuement, lentement le sien.
Irène est un bien joli prénom !


Licence Creative Commons
Irène d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Écriture contrainte deuxième jour

Contraintes: aéropostale, alcôve, arrière-cuisine, balancier, bric-à-brac, crinoline, ergastule, hélicon, trahison

Ne voulant me faire jeter dans quelque ergastule pour trahison si je ne poursuivais ma collaboration à ces travaux d'écriture, du fond de quelque arrière-cuisine j'écris ce nouveau billet. Quelques mots jetés trop vite sur une feuille, j'en conviens mais mon retard est tel que je ne peux plus prendre prétexte d'un retard dû à l'Aéropostale, d'autant que celle-ci est remplacée par Internet, au grand désespoir du Grand Balcon, (en cas d'incompréhension de la phrase précédente, n'hésitez pas à me contacter.)
M'extirpant de ce bric-à-brac lexical, j'en reviens donc à la narration de mon séjour au bord de l'océan. J'espérais croiser quelque belle promeneuse en crinoline, en souhaitant que ce farceur d'Éros fasse pencher le balancier du destin du bon côté, n'embouchant pas un hélicon pour jouer quelque chanson de corps de garde, l'arrière-cuisine étant déjà passée par-là, mais au contraire saisisse sa lyre dont la douce musique guidera la belle vers mon alcôve.

Écriture contrainte

Licence Creative Commons
Écriture contrainte deuxième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International