- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

lundi 12 février 2018

Écriture contrainte quarantième troisième jour

Contrainte: pagaille, galère, chienlit, bordel, foutoir, bin's, merdier, pétaudiere, souk

Non, Popins, sérieusement, là ça ne va plus. Vous avez eu une superbe idée avec cette écriture sous contrainte, et vous la gériez merveilleusement dans un ordre impeccablement maintenu, il faut bien l'avouer, à coups de schlague. Et voilà que brutalement, le désordre s'installe, c'est la pagaille, les contraintes s'inversent, se mélangent, bientôt elles vont partouzer et l'on se sait plus à quel sein se vouer et je me le demande mais que diable allais-je faire dans cette galère qui est prise brutalement, la galère pas Popins, dans une tempête qui nous fait perdre tout repère. Certes l'on veut entendre que vous fassiez quelques ajustements mais soyons sérieux, la réforme oui, la chienlit, non !
J'en ai parlé à mon concierge, un ancien sergent-chef de la coloniale qui ayant juste vingt ans, s'était déniaisé au bordel ambulant d'une armée en campagne, et qui dit souvent sans prétention qu'à la minceur des épluchures on voit la grandeur des nations. Ce grand philosophe donc a été clair, c'est le foutoir ! Les jeunes encapuchonnés qui développent une activité commerciale de proximité le soir sous le porche ont été tout aussi catégoriques, c'est quoi ce bin's ont-ils dit.
Sincèrement, c'est le merdier, à croire qu'une tempête de neige s'est abattue sur nos mots. Aujourd'hui, les Oulimots, c'est une pétaudière, un fouillis, un tohu-bohu, aggravés encore par les incomparables maladresses du nouveau classement. Mes textes étaient préparés très à l’avance, classés par ordre chronologique, maintenant dans ce souk comment vais-je m'y retrouver ?
Et de plus me voilà, sous la contrainte, tenu d'écrire un texte pivotant autour de neuf mots sortis l'on ne sait d'où. N'ayant pas eu l'ombre d'un flocon d'idée pour cela, je remercie pour leur participation involontaire Jacques Brel, Charles de Gaulle, Molière, Joris-Karl Huysmans dont j'ai honteusement maltraité les mots.

Licence Creative Commons

Écriture contrainte quarantième troisième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire