- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

samedi 3 février 2018

Écriture contrainte trente quatrième jour

Tunnel, supplier, chariot, crépuscule, journal, catacombes, pénurie, ruines, prédateurs.

Tumultueusement, nous allâmes jusqu'à l'entrée semblable à cette d'un tunnel menant au gouffre originel.
Superbement, les battants de la porte s'ouvrirent sans que l'on ait à demander, à supplier, elle me demande de, son cache-poussière, délier.
Chacun remarqua sa tenue, loin de la belle drapée sur le chariot, même ceux qui semblaient issus du pégriot.
Crépis étaient les murs de cette vaste pièce au crépuscule, quelques canapés, fauteuils, poufs, tables basses, ici ou là quelque opuscule.
Jour et nuit cet endroit-là, qui n'est évoqué dans aucun journal, n'est pas banal.
Cataloguée lieu atypique, certes moins que les catacombes, cette salle était superbe en bord de mer, loin des combes.
Pensant aux plaisirs à venir, sans pénurie d'envie, je regardais la belle et la désirais avec furie.
Ruisselante de désir, elle avançait telle une déesse traversant des ruines antiques aux Malouines.
Prédestinés à jouir, nous nous regardions en souriant dans ce lieu magique, loin des prédateurs et autres consommateurs.

Licence Creative Commons

Écriture contrainte trente quatrième jour d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire