- Je bois au beau sexe des deux hémisphères.
- Et moi, je bois aux deux hémisphères du beau sexe !
Marquis de Bièvre

lundi 5 février 2018

Pâtes, tomates et basilic 1/?

Une histoire presque banale, ils avaient rendez-vous. Mais tout rendez-vous n'est-il pas à la fois d'une banalité extrême et d'une singularité absolue ? Ils avaient de nombreux points communs, que je ne vous détaillerai pas à ce point du récit, ils aimaient tous deux la bonne chère. Elle avait proposé un repas chez elle.
Il arrive donc en fin de journée, pas trop avait-elle précisé, il faut le temps de préparer les pâtes. Il sonne, deux bouteilles sous le bras, un bouquet dans l'autre main, un peu acrobatique pour sonner, j'en conviens, mais faisable, je peux en attester et même avoir une témoin digne de foi. Il l'entend lui crier d'entrer, il pousse la porte, avance vers la voix, vers la cuisine donc. Elle en sort souriante, son sourire est si beau. Il la contemple, elle n'est vêtue que d'une ample chemise de grand-père blanche, pieds nus.
Elle l'embrasse presque furtivement au coin des lèvres, et lui murmure : " la sauce tomate n'attendra pas." Il la suit, elle remue amoureusement la sauce qui mijote. Il est derrière elle, elle lui explique " il faut choisir de belles tomates rondes et charnues, elles sont plus savoureuses." Il est derrière elle et contemple ses fesses rondes et charnues.
Il s'approche d'elle et l'embrasse tendrement dans le cou, elle recule légèrement, se cambre pour se lover totalement contre lui. Elle tourne sa tête, leurs langues se caressent, il pose ses mains sur ses seins somptueux, les caresse à travers la chemise. Il lui susurre " Fais attention, surveille la sauce…" il sent sous les paumes de ses mains les pointes de seins qui durcissent. Elle gémit doucement. Il a envie d'elle. Elle sent contre ses fesses son sexe tendu de désir.

Pâtes, tomate et basilic 2

Licence Creative Commons

Pâtes, tomates et basilic 1/? d' Un Joueur Parisien est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire